Le costume gaulois et gallo-romain

Le costume civil

La pièce essentielle du costume primitif adopté dans le monde nordique et méditerranéen est la tunique.


Demi collante, à manches courtes ou longues, elle s'enfilait par la tête et se portait longue sans ceinture ou courte avec ceinture.

Cette tunique pouvait être ornée de franges ou de dentelures sur le bord inférieur, doublée de laine ou de fourrure qui dépassait sur les bords.
L'encolure était réalisée comme un bourrelet : une espèce de col roulé avant l'heure !

Les hommes et les femmes portaient une et parfois deux tuniques superposées., la plus longue servant de linge de corps.

Le vêtement du dessus, généralement en laine rude, et parfois en étoffe raide à poils longs, était différent selon les peuples.
On distingue les vêtements suivants :
-le bardocullus, un manteau à capuchon, qui connut un beau succès chez les Romains sous le nom de caracalla,

-le birrus, un capuchon avec des fentes sous les bras,

-le cucullus un autre capuchon,

-la lacerna, un grand manteau circulaire,

-la paenula, une sorte de pellerine à capuche assez longue,

-le rhéno, un grand manteau fait en général de peaux de rennes,
-la saie ou sagum : un petit vêtement court couvrant les épaules et s'agrafant sur la poitrine, porté par les francs et les gaulois.


Les femmes gauloises portaient plutôt i, long châle enroulé, puis comme les romaines, des draperies agrafées aux épaules.

Le costume masculin gaulois se complète par des braies: ce sont des sortes de caleçons longs amples qui font des plis autour des jambes . Elles s'ouvrent par le devant et  descendent jusqu'aux chevilles. Même les légions romaines les adptent sous le nom de femoralia.

Les gaulois portent peu de couvre-chef, à l'exception des femmes.

Quant aux chaussures, ce sont pricipalement des sandales ou gallicae, à semelles plates et arrondies au bout,  attachées au pied par des lanières.

Le costume de guerre

Certains chefs gaulois portaient une armure, faite d'une longue cotte de maille en fer, à larges épaulières, serrée à la taille par un ceinturon et complétée par un long manteau retombant dans le dos.
D'autres se contentaient d'un sagum retenu par une fibule

Au début, des bonnets de cuir protégeaient les têtes, puis les casques. En métal à deux cornes par exemple et pour les chefs uniquement.
Les jambières en bronze sont probablement réservées aux chefs miltaires.


Il est difficile de trouver un compromis entre la réalité historique et le déguisement pour enfants car les garçons rêvent de héros dans la pure lignée d'Astérix et les filles sont plus attirées par des robes du XVIIIè siècle.
Pouce et Compagnie s'est largement inspiré de ces descriptions pour proposer un costume de gaulois
que vous retrouverez sur www.pouce-et-compagnie.com.

Pour les filles, nous réalisons uniquement des costumes sur mesure.